Depuis lors, Andry Rajoelina n’est guère arrivé à rompre son isolement extérieur (aides internationales suspendues) ni à se gagner des alliés intérieurs. Le chômage augmente démesurément, la hausse des prix à la consommation atteint 12%, le taux de l’ariary fluctue en défaveur des malgaches. Les 2 avions d’Air Madagascar ne peuvent plus survoler l’Europe, faute d’entretien suffisant. L’insécurité est galopante et l’île a des problèmes pour fournir sa population en riz, l’aliment de base.
En 2008 nous avions décrit un pays au bord du gouffre – en 2010/ 2011 le pays est dans le gouffre. Notre conviction reste inébranlable : il nous faut poursuivre notre engagement de bénévoles - avec un objectif unique : le secours de l’enfant dans la détresse Pour être au plus près du cœur de l’association et mieux en comprendre son fonctionnement en octobre 2010 , missionnés par le CA, nous avons ,Floréal et moi ,fait le voyage pour la 3° fois.

Lorsque l’on referme la porte sur la misère du dehors, lorsqu’on découvre la vie des enfants dans nos centres, lorsque leur sourire vous réchauffe le cœur, On sait, à ce moment-là, en toute certitude, que la voie choisie à Terre des Enfants est la bonne voie.


Nos centres

Ecole la Ruche Ă  Tana :
Mr Rolland supervise l’équipe avec Mme Victorine la directrice et Seheno, responsable des parrainages.
Travaux de réfection : installation d’une cuisine extérieure, installation de l’eau courante.
La Ruche a une autonomie de fonctionnement en gestion d’association.
Les jeunes parrainés bénéficient de cours de soutien scolaire, de formation informatique et de cours de danse sous l’impulsion du professeur Moïse.

Référente: Maité Edel

A Tana, la cantine de Ikianja fonctionne et nourrit les enfants secourus par Ony, l’institutrice dévouée.

Référente : Hélène Reiss (groupe Uzès)

Ecole Antoine Ă  Tamatave :
Prévision de travaux : Construction d’un escalier qui permettra de désenclaver des salles et le bureau de la directrice Mme Vienne.
Les enseignantes bénéficient de l’aide pédagogique de Philippe Brault (référent de l’école).
Cette aide directe s’inscrit dans notre démarche de partenariat sur le terrain. Les enseignants correspondent avec les enseignants de l’école de Vergèze pour des partages de pédagogie et des liens entre les enfants. L’école a été dotée de bureaux au conteneur 2010, offerts par la Maison de retraite de Vergèze. La bibliothèque de l’école est aussi très bien fournie en livres, notamment grâce à une correspondance établie avec la bibliothèque du même village.
En Juin 2010 une opération solidarité à l’école de Vergèze a permis de fournir 300 boites de crayons de couleur aux 300 élèves de l’école Antoine.

Foyer Maison Antoine Tamatave :
Ici sont accueillis les Bébés en projet d’adoption et des jeunes ados parrainés sous la responsabilité de la directrice Mme Lydia.
Des travaux de réfection ont permis l’installation d’eau.

Pour le missionné : C’est toujours un plaisir d’aller s’y ressourcer après la fatigue d’une journée de travail, chaleur humaine et assiette de riz bien remplie vous y attendent.
Référentes :
Monique Bouffard et Eliane Carrière.


Foyer Olombaovao :
Une trentaine de parrainés souvent orphelins sont encadrés par une équipe avec Voahangy directrice. Admiration devant l’énergie d’une mission souvent difficile car ce n’est pas facile de gérer autant d’ados! La Ferme est un lieu qui permet aux jeunes de se retrouver tout en travaillant à la plantation de légumes et fruits venant améliorer l’ordinaire des repas. Des travaux de réfection du centre ont été offerts par la société Ambatovy.
(Canada–forage nickel et cobalt) : installation électrique, remplacement des appareils sanitaires, remise en état de la cuisine intérieure, peintures, sommiers et matelas rénovés.
Le pilote en est le département de la Dordogne – groupe La Force – Le Gard apporte son aide financière pour le fonctionnement et y parraine des enfants.


Le fonctionnement de l’ONG : 22 rue Manangareza - Tamatave
Pour avoir passer des heures, des journées de travail et de partage auprès d’ Odette et de son équipe renforcée: Romy, la comptable, Claudine, la secrétaire, Sébastien, responsable informatique, Abel le courrier de confiance et Israel le gardien de nuit, je peux témoigner du sérieux du travail effectué, des compétences de chacun et du désir de participer à la mission humaine auprès des enfants.
Me Odette manage son petit monde avec énergie, sagesse et bonté.
Les fonds financiers (envoi trimestriel par la France) arrivent au siège à Tamatave, qui redistribue aux différents centres selon les principes établis par le CA de France. Le siège supervise le fonctionnement de tous les centres : EA – MA – OB – MDP – FAV.
Chaque directeur de centre reçoit les fonds pour son fonctionnement propre ainsi que les salaires des employés.
Le CA en France reçoit chaque trimestre les comptes de l’ONG malgache avec le récapitulatif par centre (inclus devis travaux, factures, journal de banque). Ces documents comptables permettent d’établir les besoins par centre ainsi qu’un budget prévisionnel annuel qui permet d’assurer la bonne marche financière de l’ONG. Pour 2011, ont été prévus une augmentation du budget de fonctionnement ainsi qu’une augmentation des salaires pour l’ensemble de nos employés Chaque employé reçoit un colis au conteneur. Un enfant par famille est pris en charge par un parrainage.


Santé - ONG :
Un médecin au service de nos employés et enfants. En 2010, notre Dr Hari a suivi l’ensemble des membres de notre personnel, fait un bilan médical complet pour chacun. Les analyses et examens, si besoin, ont permis des soins appropriés aux pathologies décelées.
La santé est un défi majeur pour 2011 – 2012. Face aux décisions gouvernementales de l’interdiction de l’envoi des MNU en Afrique, nous sommes confrontés à une terrible situation: Plus de possibilité d’envoi au conteneur annuel. Des alternatives sont recherchées : achats de médicaments à la centrale, grossiste Salama à Tamatave. Le dossier d’agrément complexe est en cours.


"Maison De Pierre" & "Femme Ă  Venir" Ă  Tamatave : Deux chantiers ambitieux.
En 2009 Des travaux de réhabilitation débutaient à la Maison de Pierre qui deviendra le siège de l’ONG avec ses services médicaux : dispensaire, cabinet de Kiné et dentisterie. Une bibliothèque multi média au service des étudiants parrainés et 2 chambres d’hôtes sont en phase d’achèvement.

Le projet Femme à Venir (sponsor entreprise Orange) donnera le jour à une école professionnelle pour jeunes filles en difficultés (ateliers de couture et de cuisine).

voir toutes les photos

2 équipes travaillent en partenariat à l’avancée de ces beaux projets :
A Tamatave, un entrepreneur M. Josiré et son équipe autour de Mme Odette. En France, autour de bénévoles : Eric Dupont architecte, Floréal Gracia, Jean-Marie Muller.
Pour faire face et résoudre des problèmes techniques : plusieurs voyages de missionnés ont été effectués dont le dernier en date (Eric, Floréal et Maité Edel en mai 2011 – voir compte rendu) Depuis, des avancées positives sont à noter.

Fonctionnement de FAV
Nous espérons voir ouvrir cette école fin 2011 – début 2012. Un Enseignement en alternance y sera proposé : général / professionnel couture et cuisine Le recrutement de personnel qualifié est en cours : Mme Lydie directrice – Un bibliothécaire - conseiller en orientation pour des étudiants parrainés a été recruté.

Nous sollicitons votre aide pour le paiement des salaires de ces professeurs sous forme de parrainages : un dossier est à votre disposition (les fonds seront affectés à cet usage).

Parrainages Madagascar
Suite aux voyages de plusieurs missionnés dont le responsable des parrainages, des commissions de travail ont étudié tous les dossiers à traiter. Afin d’atteindre et respecter l’objectif unique que nous nous sommes fixés :

Le bien–être de l’enfant dont nous sommes responsables : les soins en alimentation, hygiène et son éducation (scolarisation).
Des cas d’urgence ont été gérés sur place; cette proximité de suivi permet une communication directe entre les responsables et les parrains.
Au niveau de l’ONG, à noter : l’excellent fonctionnement de la mutualisation de la somme du parrainage : scolarisation, fournitures scolaires, soins médicaux et dentiste, centre aéré en été, suivi famille, aide éventuelle, prêts, fêtes de Noël.

Conteneur
Cette année, un conteneur exceptionnellement collectif, nous est proposé. En effet à l’occasion de l’anniversaire de son site, (50 ans), l’entreprise Syngenta (Aigues Vives 30) offre à Terre des Enfants les frais de transport et de douane de ce conteneur. Du mobilier offert par l’entreprise permettra également de meubler notre Maison de Pierre dont les travaux de réfection arrivent à terme. L’entreprise s’engage aussi à fournir pour nos centres du matériel nécessaire à leur bon fonctionnement : Hygiène, fournitures scolaires. Les contraintes administratives et les délais très courts ne permettent pas la confection et la réception de colis personnalisés pour les filleuls. Les parrains et responsables de groupe ont été avertis par mail ou lettre de l’évènement. Le conteneur est parti de Boisseron le mercredi 8 Juin 2011.

Les missionnés : Ils ont été nombreux en 2010 à Madagascar
Avec un ordre de mission du CA – tous bénévoles et le voyage à leurs frais.
2 types de missionnés :
1 – les responsables : Ce sont le plus souvent des membres du C A ou des référents de centres pour une mission précise : suivi d’un chantier, d’un centre, du fonctionnement de l’ONG sur place (André Olivès - Martine Pelet - Monique Gracia - Maité Edel – Hélène Reiss – Philippe Brault).
2 – les « solidaires » : une compétence précise au service de … : éducatrice auprès des enfants ou jeunes parrainés (Magali St Martin, Marie-Françoise Brault) technicien sur chantier (Eric Dupont, Jean-Marie Muller, Floréal Gracia).
Tous acceptent les termes d’un ordre de mission qui définit les tâches de chacun dans le respect des structures locales et du personnel de l’ONG malgache ainsi que du règlement officiel en France. Qu’ils soient tous remerciés pour leur dévouement et leur disponibilité.

Des moyens de communication : adaptés à l’évolution de notre société. Notre Site internet fonctionne depuis le 1er janvier 2010 pour informer des actions dans tous les pays, des manifestations des groupes. N’hésitez pas à communiquer vos articles à la responsable (photos à transmettre). Chaque trimestre, la newsletter vous annonce des évènements et vous met en contact avec le site.
Important pour les parrains : Merci de nous communiquer votre adresse mail. Elle permet de vous contacter plus rapidement et de vous tenir informés «en direct» des nouvelles des foyers ou des familles. A vous amis : n’hésitez pas à faire partie du fichier mailing de Terre des Enfants.


Notre bilan pour Madagascar ?

Les résultats sont là :
Avec les rapports étoffés des missionnés permettant de mieux comprendre et donc de mieux répondre aux attentes sur place dans le respect des nécessités locales. Avec des solutions adaptées à des problèmes urgents, des commissions mises en place, une évolution de l’organisation des personnels, des chantiers en développement. Avec pour principe initial qu’un travail d’une telle ampleur est un travail collectif d’échanges, de partages, de délégation où les compétences de chacun sont mises au service du collectif.

Au terme de cette année, Je souhaite remercier tous celles et ceux avec qui je partage cet investissement ici en France :
Les référents des centres, les membres du CA et les responsables des parrainages, les donateurs, les parrains, les sympathisants présents aux soirées organisées, mes amis les membres du groupe de Vergèze. Sans oublier les groupes locaux du Gard qui contribuent par leur dynamisme à remplir l’escarcelle de notre trésorière!
Sans oublier les soutiens institutionnels qui nous font confiance en nous accordant des subventions : la mairie de Vergèze, le conseil général du Gard, l’entreprise Orange, l’entreprise Syngenta.
Chacun est un lien, un lien indispensable dans la grande entreprise humaniste de Terre des Enfants.

Je voudrai aussi envoyer un signe à Eliane, notre présidente d’honneur. En Mai 2010 elle prenait la décision de ne plus assumer les fonctions de présidente et de responsable de Madagascar. Il ne s’agit pas d’une succession. Une succession, c’est toujours difficile, on jauge, on observe, on compare …
Il s’agit bien d’une transmission, d’un passage de relais, les nouveaux sont là, dans la continuité, dans l’impulsion, dans l’évolution nécessaire liée à toute société ou tout groupe. Mais les anciens sont indispensables à leur place de conseiller,de penseur, de sage. C’est bien cette place de conseillère, de sage, qu’Eliane depuis un an occupe avec philosophie et sérénité.

Je lui dédie mon premier rapport annuel pour Madagascar: Qu’il soit l’expression de mon estime et de mon affection à son égard.

Conclusion

Nous avons donc travaillé, nous avons semé et récolté. Notre récolte est humaine : des centaines et des centaines d’enfants vivent mieux, nos centres sont une oasis au milieu d’un désert de misère. Nous pouvons être fiers de notre ONG malgache, de tous nos salariés et chefs de centres. Ils sont eux-mêmes confrontés à une situation politique et économique difficile. Malgré cela ils font de leur mieux pour répondre à nos attentes : gestionnaires de l’ONG ou éducateurs, à tous les niveaux, ils mettent leur énergie au service du bien-être des enfants qui leur sont confiés.
Qu’il me soit permis de saluer notre représentante à Tamatave : Mme Odette. Son charisme, sa personnalité attachante, ses compétences, son intégrité, son dévouement sans bornes, font d’elle le pilier de notre ONG. Pour le travail accompli par elle et son équipe, qu’elle soit chaleureusement remerciée.

Amis, ensemble continuons la route avec détermination. Le flambeau de la vigilance humaine est dans nos mains. Pour tous ces enfants qui espèrent en nous.