Ils sont partis de Nîmes avec les cars Eurolines le Dimanche 17 Juillet, arrivés le Mardi matin à Timisoara, ils sont restés une semaine à Moldova Noua puis ils ont fait du tourisme dans les Carpates pour repartir vers la France le 5 Août. Tout s’est très bien passé.

Voici le compte rendu de leur séjour à Moldova Noua.

Trente heures de bus après notre départ, nous voilà enfin à Timisoara. Ana Cantar, la directrice de l’école maternelle n°2 (où nous avons été logés) et Veselina, qui nous servait d’interprète, sont venues nous chercher avec un minibus et un taxi pour nous emmener à Moldova Noua. Malgré nos nombreux bagages, nous avons réussi à tout caser, chose qui n’était pas gagnée d’avance ! Dès les premiers instants nous avons été choyés par nos hôtes qui nous ont offert sur la route des glaces et des boissons.

Cet accueil s’est d’ailleurs poursuivi à l’école où un repas royal nous attendait. Nous avons d’ailleurs eu beaucoup de mal à les convaincre de nous laisser faire le service et le débarrassage! Le lendemain matin nous avons eu notre premier contact avec les enfants. Cette première matinée a été un peu difficile, notamment à cause de la barrière de la langue et de notre manque d’organisation. En effet s’occuper d’enfants de maternelle n’est pas facile…
Cependant les conseils de nos deux accompagnatrices (toutes deux institutrices, l’une en maternelle et l’autre en primaire) nous ont permis de mieux nous organiser et les jours suivants se sont beaucoup mieux passés!

Tout au long de la semaine les enfants étaient séparés en deux groupes : les cow-boys et les indiens. Cela a facilité la mise en place de nos animations car ils étaient une quarantaine. Nous finissions de planifier nos activités la veille et, le lendemain matin, Veselina nous aidait à les expliquer aux institutrices (qui ont aidé à encadrer les enfants durant les activités) et aux enfants. Nous avons ainsi pu mettre en place des activités assez diversifiées : activités manuelles, jeux sportifs, danses, chants etc...

Timides au début, les enfants se sont rapidement habitués à passer les matinées en notre compagnie et, le deuxième jour, nous les avons entendus avec joie demander si nous revenions le lendemain. De plus, par groupe de deux ou trois, en nous occupant de l’accueil des enfants avant le petit déjeuner (de 7h30 à 9h), nous avons pu passer des moments privilégiés avec certains d’entre eux.
Nous avons également passé quelques jours à l’école n°1 (nous étions alors séparés en deux groupes, un pour chaque école) où les animations se sont très bien déroulées, surtout grâce au calme des enfants et au soutien des institutrices.
Nous avons pu faire des parallèles amusant entre certains jeux ou chants roumains qui sont similaires aux nôtres et que nous avons ainsi pu comparer. Le matériel pédagogique et les divers jeux d’extérieurs que nous avons laissés à notre départ ont semblé ravir les deux écoles. Nous avions en effet apporté des ballons, des cerceaux, des jeux de quilles, de la peinture, des pinceaux etc, dons offerts notamment par Décathlon et l’école primaire de Vergèze que nous remercions.

Les après-midi, pendant que les enfants faisaient la sieste, nous nous sommes employés à effectuer des travaux divers pour l’école qui nous accueillait. Nous avons ainsi peint de nombreux caches en bois pour radiateurs, nettoyé la cour et tenté de la débroussailler (tâche qui a malheureusement été interrompue à cause d’un manque de matériel).
De plus, pendant nos temps libres et notre week-end, Veselina, Ana et Anca (la gestionnaire) se sont très bien occupées de nous. Elles nous ont invités chez elles tour à tour où nous avons rencontré leurs familles, toutes aussi accueillantes. Elles nous ont aussi fait visiter les plus beaux endroits de la région.
Un après midi nous avons même eu droit à un spectacle de danses traditionnelles serbes et roumaines (avec costumes !) réalisé par d’anciens élèves de l’école (qui sont désormais au primaire), revenus à l’école spécialement pour nous ! Nous leur avons donc montré en retour quelques danses traditionnelles du pays d’Oc… et en avons fait danser quelques uns!

Après une semaine riche en découvertes nous avons du dire au revoir aux enfants et à nos hôtes avec lesquels nous avons échangé des cadeaux, des embrassades et, il faut le dire, quelques larmes. Le matin de notre départ pour Timisoara, Anca s’est même levée à 4h du matin pour nous aider à prendre nos places de bus ! C’est certain, nous garderons contact…
À l’arrivée du bus à Timisoara nous attendait Loréna qui nous a conduits aux maisons Déborah à Giarmata. Nous y avons fait la rencontre des jeunes filles des deux maisons. Après quelques présentations, elles nous ont fait visiter leur chambre, désirant nous faire découvrir leur monde (très ordonné !). Cette rencontre a malheureusement été brève car nous devions repartir mais nous avons tout de même pu sympathiser autour d’un jeu de cartes.

Après la semaine d’itinérance, qui a été grandement facilitée par Loréna en ce qui concerne la location des voitures et la recherche de campings, nous sommes revenus à Giarmata et, les filles étant parties en vacances, nous avons passer nos deux dernières nuits dans la maison Déborah 1. Puis notre séjour s’est terminé et nous sommes repartis, des souvenirs plein la tête et quelques regrets que se soit déjà fini…

Nous remercions d’ailleurs l’association Terre des enfants grâce à laquelle ce projet a pu être réalisé.

L’équipe des scouts de Calvisson.