Son mari, M. Gracia Floréal, a suivi particulièrement la construction de MDP et FAV, qui touche à sa fin.
Le docteur Cicorelli, généraliste, a travaillé avec notre docteur, Mme HARY, pour améliorer le système de santé que nous mettons en place pour les enfants et le personnel.
Son épouse, pharmacienne, a examiné les besoins du dispensaire et des différents sites de TDE, pour organiser des achats rationnels en tenant compte des nouvelles règles interdisant les MNU (médicaments non utilisés).

Chantier de MDP–FAV:
L’année qui se termine a commencé avec beaucoup de problèmes.
Malgré plusieurs séjours à Madagascar des membres de "Terre des enfants" en charge du projet, dont entre autres 2 séjours de notre architecte, M. Dupont Eric, et 3 séjours de M. Floréal Gracia et M. Jean-Marie MULLER, nous nous sommes heurtés à des surcoûts de construction, l’entreprise ayant accumulé de lourdes dettes.
Les deux architectes Malgaches qui ont suivi le chantier au début ont disparu successivement, pour mésentente, nous supposons, avec le constructeur.
Au niveau du gros-œuvre de "Femme à venir", nous avons dû venir sur place en urgence pour renégocier les devis et les contrats, payer 6000 € de dettes (entre autres) contractées par notre constructeur chez les fournisseurs.
Nous avons eu des malfaçons qui nous ont coûté du temps et de l’argent.

Depuis le mois de Juin, notre responsable locale, Mme Odette Rabemananjara, et l’équipe du bureau de l’ONG, ont dû assurer quotidiennement le suivi technique, administratif et financier du chantier, avec toutes les complications d’une communication régulière par photos et internet avec les responsables français…


Pour Maison de Pierre:

Les pièces sont toutes finies, les couloirs et passages carrelés. Les problèmes de mises aux normes de l’électricité que nous avons rencontrés sont résolus. Des problèmes de défauts et de fuites dans les arrivées d’eau nous ont retardés.
Le déménagement des bureaux peut commencer avec l’installation de l’informatique, en cours. On attend le branchement des compteurs par la JIRAMA.
Nous avons pris contact avec Mme Josie, la responsable d’Orange Mada pour élaborer un contrat de connexion à la MDP.
La bibliothèque, (8 X 4), est en place, ainsi que la salle de cours de "Femme à venir", qui a déjà servi pour des rencontres – informations des jeunes parrainés (hygiène, santé).
La salle de réunion et une paire de bureaux sont pleines de matériel stocké.

Les locaux du médecin et du kiné sont finis, avec un problème d’étanchéité encore à résoudre. Les chambres d’hôtes sont aménagées.
Des grilles et des portes métalliques protègent les diverses entrées et le rez de chaussée.
Les sanitaires communs Ă  MDP et FAV sont en place. Le puisard et la fosse septique peuvent fonctionner.

Reste une tranche Ă  finir :
C’est le passage des évacuations d’eau sous la rue Manangareza, qui doit rejoindre la rue De Lattre, à 70 m environ. La mairie a donné son accord de principe après 6 mois d’attente.
Mais il faut fournir un dossier complet sur les détails des fouilles, qui sont complexes, car les buses de 40 cm de Diamètre devront supporter le poids très important des camions porte-conteneurs. Un regard chaque 10 m. Les plans sont en cours.

Il nous manque une grille de protection extérieure de 6 m, côté FAV, car les fenêtres sont vulnérables. En fabrication.
Un caniveau pour évacuer l’eau de pluie devant MDP est en construction.


Pour "Femme Ă  venir":

L’enseignement technique de FAV se compose de 2 salles de travail de plus de 60 m2 chacune, plus des réserves. Les matériaux employés sont de bonne qualité, car on a privilégié la résistance, la durée et la facilité d’entretien. On a essayé de concilier la protection, la lumière, l’aération…
Les deux grandes pièces sont carrelées en blanc, ce qui éclaircit l’espace.


Atelier cuisine, 1° niveau:

On a mis des portes et des coulissants aluminium, qui coûtent cher, mais qui résisteront au temps, ainsi que 2 rideaux roulants (certaines portes en bois posées il y a 1 an sont toutes voilées par le climat de Tamatave!).
Les réserves sont protégées par des grilles. Traitées et peintes.
On attend de grandes hottes extérieures et intérieures pour mi-octobre. On pourra alors faire les faïences sur les paillasses et les murs, puis mettre les feux traditionnels dehors, installer le gaz et finir la robinetterie. Fin novembre ?
On mettra alors en place le matériel de cuisine apporté par le conteneur d’août 2011 grâce à de généreux donateurs (notamment l’entreprise Syngenta – Aigues Vives Gard) Cuisinières, réfrigérateur, armoires, placards, étagères, tables…
Les terrasses en béton–mosaïques de l’extérieur sont très jolies. La 2° couche de peinture de FAV reste à faire.

Atelier couture, 2° niveau:

Il nous reste à poser un plafond et une isolation. Nous attendons des devis pour des plafonds suspendus, qu’on a du mal à trouver et à poser à Tamatave. L’atelier couture sera alors prêt à l’emménagement. (Machines électriques et mécaniques, tables, armoires, bureaux...)

FAV dispose aussi d’une réserve avec de grandes étagères et d’une loge de gardien.

Fin Octobre, l’entreprise COLAS a enlevé gracieusement avec des engins les remblais qui entouraient la construction. Les palissades ont disparu.


BUDGET FAV

COUT devis de construction 47 438 €

Donateurs
  • 20 000€ subvention Fondation Orange
  • 07 500€ particulier anonyme Gard
  • 19 938€ famille donateurs Gard pour MDP


Organisation générale:

Mme Lydie, la nouvelle directrice de FAV, prépare depuis plusieurs mois le dossier d’ouverture de l’école pour l’administration.
Elle va préparer un carré de plantes aromatiques et Mme Odette des plantations de fleurs pour mettre sur toute la longueur du bâtiment.
Une quinzaine de filles est sélectionnée pour constituer la 1ère promotion qui devrait, si tout se passe bien, commencer la classe début janvier 2012.
Une ancienne parrainée, couturière diplômée, assurera une partie des cours de couture.
Les donateurs, et certains responsables de TDE n’étant pas libres avant le printemps, nous pensons faire l’inauguration la 2ème quinzaine de mai.

Les membres de Terre des Enfants, tous bénévoles et pour la plupart amateurs en matière de construction, ont mis tout leur cœur et leurs connaissances dans ce projet ambitieux .
Trois ans d’efforts, de réflexions, de discussions, de plans… Un budget très important.
Leurs efforts vont être récompensés par le résultat qui se précise.

Une nouvelle phase de fonctionnement va s’ouvrir maintenant.
Durant les 16 années d’existence de l’ONG Terre des Enfants Tamatave, le constat était que les jeunes filles ayant quitté l’école précocement finissent au bout d’un moment dans la rue, avec souvent un ou plusieurs bébés à élever. Sans soutien, sans encadrement , elles vivent dans la misère, ne peuvent pas scolariser leurs enfants, la prostitution est souvent leur porte de survie.

Réinsérer ces jeunes filles en déperdition est notre objectif.

Une formation leur sera donc offerte avec remise à niveau en enseignement général, connaissances en matière sanitaire et sociale, enseignement en couture–broderie et cuisine, initiation en informatique.
La nouvelle construction, "Femme à Venir", servira donc de centre d’éducation et de formation pour ces jeunes filles.

Merci à la Fondation Orange et à la famille bienfaitrice de nous avoir permis de réaliser notre vœu tant désiré !

Le rêve est devenu réalité!

Monique Gracia, vice-présidente, responsable des actions de l’ONG à Madagascar