Voici les lettres reçues :


Celle de la nouvelle Directrice très jeune qui a pris ses fonctions à la rentrée.

« Mon nom est LAVINIA ALMAJAN, je suis la Directrice des 2 écoles maternelles et encore de 6 autres jardins d’enfants dans notre ville. Je travaille à l’école maternelle depuis 2006 et je sais les liens de nos écoles maternelles avec Terre des enfants.
Je vous remercie pour cette longue collaboration.

Avec votre aide nous avons fourni la nourriture et l’éducation aux enfants pauvres de la cité de Moldova Noua. Excusez mois si je n’écris pas beaucoup car j’ai beaucoup de travail et je vais souvent à Résista à l’inspection scolaire.

Par cette lettre je veux remercier Véselina (notre représentante Terre des enfants bénévole) car elle travaille beaucoup et nous aide dans notre travail avec les enfants parrainés. Elle apprend la langue française et elle s’occupe de la collaboration avec vous.
Nous attendons votre venue Ă  Moldova Noua.

Amitiés, Lavinia Almajan. »


Celle de Véselina qui va bénévolement dans les écoles maternelles faire l’apprentissage du français aux enfants et qui m’écrit très souvent.

« C’est très bien que vous continuez à aider les enfants de Moldova et nous vous remercions beaucoup.
La rentrée s’est bien passée, les enfants sont venus et ont été repartis dans leur groupe. Il y a les petits, les moyens et les grands. Les groupes préparatoires, les 6- 7 ans sont aux écoles primaires.

A l’école maternelle 1, il y a 75 enfants dont 38 enfants parrainés par Terre des enfants.
A l’école maternelle 2, il y a 161 enfants dont 37 enfants parrainés.
En Août on a fait le nettoyage des écoles maternelles et préparer le bois pour l’hiver.
La nourriture pour la cantine est achetée chaque semaine.

Chaque jour on prépare la nourriture ainsi :
Petit déjeuner : tisane avec pain –margarine ou salami ou pâté de foie ou fromage.
A midi : soupe aux nouilles ou soupe de légumes, viande avec purée de pommes de terre, ou riz, ou choux.
Parfois l’après midi les enfants reçoivent un goûter.
Le prix de la cantine par jour est 5 LEI soit 1,20 Euro, à la crèche le prix est 7 LEI soit 1,50 Euro.

Les prix pour la nourriture sont élevés :
Huile 8 LEI soit 1,80 Euro, Sucre 5LEI soit 1,20 Euro, Viande 22 LEI soit 4,50 Euros, Fromage 20 LEI soit 4,20 Euros, Pain 3 LEI soit 0,70 Euro, Ĺ’uf 0,7 LEI soit 0,15 Euro, LĂ©gumes 3 Ă  6 LEI soit 0,70 Ă 1.40 Euro, Fruit 4 Ă  8 LEI soit 0,90 Ă  1,80 Euro.

La situation économique de la ville est très difficile. Beaucoup de personnes n’ont qu’un travail occasionnel. Dans la ville il y a 3 entreprises DEPHI (800 employés, fabrication de câbles pour les voitures) ARANTRONIC (100 employés, fabrication des câbles pour les ordinateurs), TECHNOSTEEL (60 employés, fabrication de silos à graines). Ces entreprises donnent aux employés le salaire minimum 600 LEI soit 120 Euros par mois, il était de 150 Euros l’année dernière.

Cette année a été très sèche pour l’agriculture, et le vent toujours très violent apporte toujours de la poussière de cuivre des zones polluées par l’ancienne Mine de Cuivre, fermée en 2006. Dans les villages environnants les paysans pratiquent une agriculture familiale, vendant leur surplus au marché. L’allocation pour les enfants a elle aussi été baissée à 8 Euros par mois. Les salaires, les retraites sont très bas, les gens se débrouillent très difficilement car les prix augmentent tous les jours.

La nourriture est chère, ainsi que le prix de l’eau, de l’électricité, du loyer, du nettoyage du bâtiment.
Notre monnaie n’a pas de valeur et tous les prix dépendent de la valeur de l’Euro, 1 Euro égal 4,5 LEI.
Merci aux parrains pour leur grande aide pour les enfants défavorisés.

Véselina. »


Grâce aux parrains nous poursuivons notre action: prendre en charge les repas de 75 enfants à la cantine : petit déjeuner, repas de midi et parfois un biscuit pour le goûter. La majorité des parents des enfants parrainés sont sans emploi, certains ont un travail occasionnel.
Le montant du parrainage est 25 Euros par mois. L’intégrité de cette somme est utilisée pour l’achat de la nourriture pour les repas à la cantine. C’est une grande aide car la majorité des parents des enfants parrainés n’ont pas de travail.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter SĂ©verine Finielz
au 04 66 61 66 38
Merci