La préparation physique commença alors au printemps 2012. Lorsque j’ai évoqué ce projet avec Eliane Carriere, je lui ai demandé de me réaliser une bannière avec le Logo de "Terre des Enfants" que je pourrais brandir au sommet si j’arrivais à l’atteindre, car le projet de cette ascension était énorme. Une semaine avant mon départ, non seulement Eliane m’avait confectionné la bannière TDE, mais elle m’avait trouvé un sac en grosse toile pour le portage (grâce aussi à M.Fromental) et elle y avait glissé une lettre que je ne devais ouvrir qu’au sommet du Kili et pas avant !!

Après 5 jours d’ascension, après le dernier camp de base à 4.600m d’altitude, le départ fut donné à minuit, et c’est sans dormir depuis la veille, qu’à 8 heures du matin nous avons atteint le sommet. Malgré mes doigts gelés (-25° au sommet) j’ai brandi la bannière de "Terre des enfants", chère à mon cœur, et je pouvais enfin honorer ma promesse d’ouvrir la lettre d’Eliane. La lecture fut difficile, tellement les larmes d’émotion coulaient. On s’est mis à deux pour la lire, elle était si émouvante… Mêlée à la fatigue après tant d’efforts, elle nous a tous fait pleurer, même le guide qui ne comprenait pourtant pas le français !!

Nous étions sur le toit de l’Afrique, à 5.895 m. d’altitude.

« Ta bannière et cette lettre m’ont donné une motivation supplémentaire d’avoir gravi cette montagne, mais je ne m’attendais pas à autant d’émotion en lisant ta lettre… Merci à toi, Eliane. Merci à Terre des Enfants »

Docteur Guy Cicorelli