A Tamatave, l’ONG malagasy a pignon sur rue avec la Maison de Pierre qui abrite :
Les bureaux de notre siège avec une équipe soudée, compétente, en liaison permanente avec les responsables du Gard, grâce aux moyens de communication via internet. Mme Odette a pris sa retraite. C’est Mme Sylla Jeanine, médecin retraitée, qui prend le relais, ce printemps, après avoir travaillé depuis Mai 2014 en binôme avec Mme Odette. Au bureau, une «équipe de jeunes » assure les différentes tâches nécessaires au bon fonctionnement de nos actions en faveur des enfants :
Romy responsable financière – Claudine responsable administrative et des parrainages – Sébastien responsable informatique forment un trio énergique et compétent.

Nos centres : Nous pouvons nous féliciter de leur bon fonctionnement.

Nos foyers Ă  Tamatave

Le foyer Olombaovao
Il accueille 25 jeunes orphelins ou de famille très démunie. Ces jeunes en foyer sont tous parrainés ; ils ont l’assurance d’une vie protégée avec une scolarité dans les meilleurs conditions. La nouvelle directrice, Véro, est une ancienne parrainée ; elle travaille en équipe avec des éducatrices.
Les jeunes ont établi une correspondance scolaire avec les collégiens du club de solidarité du collège de Vergèze pour une ouverture sur le monde appréciée de tous.

La Maison Antoine
Est notre foyer des petits qui accueille également des enfants parrainés mais a aussi une vocation d’adoption. Les responsabilités sont exercées en binôme entre Jeannette la directrice du foyer et Lydia Rosette la responsable des adoptions. Une équipe de 12 : éducatrice, cuisinier, gardien, nénènes, lessiveuses structure le fonctionnement dynamique de cette maison.
Des Travaux importants ont permis à la Maison Antoine d’évoluer vers plus de confort : avec une cour sécurisée pour les enfants, une véranda protectrice , des réfections diverses. Merci à l’OAA Accueil d’avoir participé au paiement de ces travaux pour le bien - être de nos petits.


Nos Ă©coles Ă  Tamatave

L’école primaire Antoine scolarise 280 enfants en expression française de la maternelle au CM2 avec une classe d’intégration de déficients mentaux.
Les enfants bénéficient d’un repas de cantine à midi. L’écolage est très modique en rapport des écoles privées de la ville.
L’aide du PAM ( Programme alimentaire Mondial ) a été supprimée à Tamatave. Pour être reportée dans le Sud ( Morandava ) où la famine sévit.

L’école professionnelle FAV de couture et de cuisine reçoit chaque année 15 jeunes filles défavorisées qui outre la formation technique bénéficie d’une remise à niveau en enseignement général ainsi que de cours d’informatique.
La directrice Mme Lydie vient de prendre sa retraite, remplacée par Mme Vola (professeur de couture et de cuisine) dont nous apprenons à apprécier les compétences.

Le Parrainage des enfants

Un suivi excellent par Mme Claudine qui travaille en partenariat avec les responsables Geneviève Mirlo et André Olivès sous la coordination de la responsable géographique . Tous les cas particuliers sont soumis à réflexion commune ; les résultats scolaires sont envoyés régulièrement et l’orientation faite avec l’accord des parrains.

Chaque année, les filleuls partent en centre aéré l’été . Cette année, ils ont bénéficié d’un séjour à Tananarive, la capitale dans un centre CEMEA, avec des activités de loisirs : visite de parc animalier, spectacle de danses et chants.


Pour les jeunes sans possibilité d’hébergement hors foyer, un habitat a été proposé à proximité de l’école Antoine : le Campus Jeunes où 5 anciens d’ OB étudiants sont hébergés.
Des Bourses d’études ont été mis en place pour aider les jeunes.
Depuis ces 2 dernières années scolaires, distribution de 4000€.

La santé de nos parrainés
Suite au départ du Dr Hary, un médecin a été embauché sous forme de vacations pour répondre aux besoins de santé de nos salariés et parrainés.

Le conteneur : Cette année 2015, il n’y aura pas de conteneur.
Les parrains vont recevoir une lettre d’information à ce sujet. La décision a été prise après de nombreuses réflexions et en concertation avec l’équipe malgache. Lettre en annexe.


Nos projets 2015

Les projets de l’ autonomie électrique de nos centres se concrétisent avec des apports réguliers de dotations financières : merci aux parrains , aux entreprises et aux collectivités territoriales qui y participent.

Nos jeunes étudiants ont maintenant à disposition les outils nécessaires à leurs études :
La salle informatique est ou sera équipée d’ordinateurs portables : merci aux sponsors entreprises Perrier de Vergèze / Syngenta d’Aigues Vives.
La bibliothèque gérée par notre responsable Liva est dotée de livres dans tous les domaines . Cette bibliothèque participe à enrichir la connaissance de nos jeunes et représente un outil de travail précieux.
Les étudiants parrainés ont aussi créé sous notre impulsion une «amicale des jeunes» dans un esprit d’entraide et de partage. Des soutiens scolaires sont mis en place auprès de nos plus jeunes par les ainés notamment auprès de filleuls hébergés dans des familles d’accueil.

A Tananarive, la capitale, 2 autres centres :<br>
L’école La Ruche : Une équipe dynamique et sérieuse y gère 270 enfants scolarisés en école primaire et plus de 80 filleuls scolarisés depuis l’école primaire jusqu’à l’école maternelle dans d’autres établissements.
Tous les enfants en famille, dans un quartier très défavorisé de Tana, bénéficient de soutien pour tous les besoins élémentaires : habillement – aide à l’alimentation , les soins médicaux, la scolarisation.
Le partenariat de ce suivi est sous la responsabilité du groupe d’Uzès avec Maité Edel.

IKIANJA : Une cantine scolaire permet de nourrir plus de 50 enfants dans la brousse de Tana.
Financement TDE Gard : suivi par nos amis TDE 13 Jeanine Senay s’y rend en mission chaque année.
Budget Gard 1600€ / AN.

Ă  lire Ă©galement : Toutes nos actions Ă  Madagascar

Continuons notre combat contre la misère afin que chacun des enfants que nous aidons puisse grandir dans la dignité.