Concernant l’envoi de nos conteneurs précédents, l’administration malgache réclame de nouvelles taxes que "Terre des Enfants" sera dans l’obligation de payer. Un responsable des douanes nous a fait parvenir le courriel suivant :

"Bonjour Madame,

Je vous envoie cette lettre pour vous expliquer le processus de la Douanes à Madagascar concernant les conteneurs des ONG. Pour les admissions temporaires (IM-5), c'est encore sous caution. On peut utiliser les marchandises mais l'Etat Malgache se réserve toujours le droits de taxer de ces dernières à tout moment. Cette loi existait déjà depuis longtemps, mais ce n'est qu'à partir de la crise 2009, que cela devenait exécutoire, donc tous les deux ans, on faisait une demande de renouvellement ou prorogation. C'est vrai que le conteneur est arrivé en 2010, il y a eu déjà une 1ère demande de prorogation en 2013 et une 2ème demande en 2014. Il y a eu une décision ministérielle stipulant que toute admission temporaire doit être régularisée au mois d'aout 2015, sinon une amende est donnée au transitaire allant jusqu'à la suspension de l'agrément de ce dernier.
Pour celui de 2010, au moment de l'entrée du conteneur, la taxe correspondante s'élevait à 2.022.000 Ariary, mais après demande de valeur résiduelle, on ne paie actuellement que 651.904 Ariary. Il reste encore une dernière régularisation à faire, pour le conteneur de 2014 (S-896), le dossier est déjà déposé aux bureaux des Douanes à Tana, mais on met plus d'un mois pour suivre le dossier.
Concernant les dossiers qui vous sont transmis, toute opération en Douanes doit être effectuée par un transitaire agréé par l'Etat Malgache. C'est un bureau privé donc n'actualise pas les cachets rouges réservés à l'Etat Malgache."