Règlement des parrainages, "Terre des Enfants Gard".
mise Ă  jour septembre 2012.


Les finalités d'un parrainage:
  • C’est un engagement de longue durĂ©e pour aider un enfant Ă  sortir de sa misère, et lui construire l'avenir auquel il n'avait pas droit, en le maintenant dans sa famille ou en l'accueillant dans un Foyer oĂą il est confiĂ©, et en assumant tous ses besoins essentiels : santĂ©, nourriture, scolaritĂ©.
  • Un parrainage collectif aide une structure (Ă©cole, Foyer) en globalisant le soutien direct aux enfants ou en finançant les salaires (instituteurs...). Les sommes d'argent comme les colis sont alors partagĂ©s entre tous les enfants.
  • Un parrainage individuel aide un enfant dans une famille ou accueilli dans un Foyer, et un lien se crĂ©e entre le parrain et le filleul, plus ou moins fort et affectif selon les hasards du coeur et des personnalitĂ©s.
  • La totalitĂ© du versement du parrain est versĂ©e pour le filleul, mais une petite partie seulement est versĂ©e Ă  la famille, le reste est mutualisĂ© pour couvrir toutes les dĂ©penses nĂ©cessaires Ă  l'enfant (scolaritĂ©, soins, cantine, etc). Un parrainage vise Ă  travers une relation directe d'humain Ă  humain, Ă  faire d'enfants en souffrance des hommes et femmes debout.
  • Il demande de part et d'autre une attitude responsable.
Obligations des filleuls sous la responsabilité des responsables locaux:

  • Suivre leur scolaritĂ© avec sĂ©rieux, donner rĂ©gulièrement de leurs nouvelles, leur bulletin scolaire, et pour le colis : leurs mensurations, et des remerciements (courriers sous couvert du bureau local) ; les parents doivent veiller au respect du règlement et des personnes chargĂ©es de gĂ©rer le parrainage. Ils doivent savoir qu'un parrainage ne dure que le temps des Ă©tudes (scolaritĂ©, formation).
  • Par principe, une famille ne peut recevoir qu'un seul parrainage (sauf cas très particuliers, argumentĂ©s et acceptĂ©s par les responsables, tel handicap ou autre).
  • Les plus grands Ă©tudiants ou en formation professionnelle, qui ont quittĂ© foyer ou famille, et ne pouvant pas bĂ©nĂ©ficier gĂ©ographiquement de la mutualisation, reçoivent la totalitĂ© de leur parrainage, pour les responsabiliser.
ArrĂŞt du parrainage, sur quels arguments:

  • Quand le filleul travaille, a atteint un âge Ă©levĂ©, se marie.
  • S'il ne donne plus de nouvelles.
  • S'il n'a pas de sĂ©rieux et de rĂ©sultats dans les Ă©tudes, ne respecte pas le règlement, part de l'orphelinat (sauf poursuite d'Ă©tudes ou formation). Les rĂ©sultats sont obligatoirement prĂ©sentĂ©s aux responsables de l’ONG et envoyĂ©s aux parrains.
  • Tout manquement Ă  la règle Ă©lĂ©mentaire de politesse et de respect de la part des familles de parrainĂ©s Ă  l’égard des responsables de l’ONG, locale ou Française, entraine une suppression de parrainage. Prises de dĂ©cision en accord entre les responsables (local et en France).
  • Si le parrain souhaite arrĂŞter pour des raisons personnelles, il est demandĂ© de nous le signaler avec un dĂ©lai d'un trimestre au moins. Si les raisons tiennent Ă  des manquements de la part du filleul ou de TDE, considĂ©rer comme un service de nous l'exposer (responsable de groupe, responsable des parrainages ou prĂ©sidente).
  • Le cas du filleul est examinĂ© avec les responsables des parrainages (local et en France) et on peut soit le proposer Ă  un nouveau parrain soit dĂ©cider de cesser.
  • Pour les rares cas de filleuls devenus adultes, dont le parrain tient Ă  continuer malgrĂ© l'avis des responsables, il effectue ses versements indĂ©pendamment de TDE.
  • Dans des cas particuliers de handicapĂ©s ou malades chroniques le parrainage peut continuer, après entente entre le parrain, les responsables locaux et le CA, sous couvert de Terre des Enfants.
Un règlement interne est approprié à chaque site (Madagascar, Burkina Faso, Roumanie)

Gestion des dossiers de demande de parrainages:

  • Les responsables locaux sont dĂ©signĂ©s et confirmĂ©s, reconnaissent le reprĂ©sentant officiel local de TDE, doivent donner des reçus de toutes les sommes, et rĂ©gulièrement des nouvelles des enfants.
  • Les responsables en France : pour Madagascar G Mirlo centralise tous les dossiers de demandes, et gère les parrainages Ă  Tamatave et Ă  Majunga (ainsi que des Ă©tudiants autonomes) A Olivès gère les parrainages des autres sites. Pour le Burkina Faso G Mirlo. Pour la Roumanie S Finielz.
  • Les dossiers de demande de parrainages : après entretien avec la famille de l’enfant en question, sont Ă©tablis par les responsables de l’ONG dans les pays concernĂ©s puis transmis aux responsables en France. Les responsables proposent ces dossiers aux personnes souhaitant s’engager pour un parrainage.
  • Les « voyageurs » non missionnĂ©s ne peuvent pas prendre d'initiatives sur le choix des parrainages. Pour des raisons pratiques, ils peuvent seulement ĂŞtre amenĂ©s Ă  transmettre des dossiers aux responsables parrainages de France. Aucun dossier de parrainage non transmis par la voie lĂ©gale ( ONG du pays ) ne pourra ĂŞtre pris en considĂ©ration.
  • Utilisation d'un mĂŞme imprimĂ© par pays pour les demandes de parrainages sous la responsabilitĂ© de l’ONG locale.
Un organigramme est Ă©tabli pour les responsables locaux et en France.

Les dons et les colis (conteneur) des parrains:

  • Terre des Enfants organise les envois de colis par conteneur (Madagascar) et de toutes sommes par virements, car les envois par poste sont trop risquĂ©s.
  • Chaque parrain est prĂ©venu par courrier des modalitĂ©s de cet envoi. L’envoi du colis reste facultatif pour les parrains.
  • A l'expĂ©rience les sommes supplĂ©mentaires, comme les colis trop « gĂ©nĂ©reux », ou contenant des « fantaisies » (maquillage, vĂŞtements sexy, accessoires coĂ»teux...) peuvent poser d'importants problèmes aux responsables locaux : jalousies, conduites inacceptables dans les Foyers, mĂ©fiance vis Ă  vis des responsables; ils peuvent aussi inciter les filleuls Ă  rĂ©clamer outre mesure, Ă  croire Ă  une assistance illimitĂ©e. On peut perdre de vue les finalitĂ©s du parrainage.
  • Il est donc fortement conseillĂ© aux parrains de ne pas cĂ©der aux demandes excessives des enfants, des familles, de ne pas envoyer de sommes sans motivation ( construction, Ă©tudes supĂ©rieures, maladie), et de demander les avis des responsables de parrainages avant d'envoyer quoi que ce soit en dehors de la liste type prĂ©cise des besoins.
Liste indicative 30X40X50 ou volume Ă©quivalent pour le colis du conteneur (Madagascar):

  • MatĂ©riel scolaire: cahiers, crayons gris et de couleurs, stylos de couleurs, trousse,
  • petit matĂ©riel ( double dĂ©cimètre, taille crayon, compas, Ă©querre, .. selon le niveau de classe),
  • sac d'Ă©colier (pouvant contenir des classeurs pour ceux qui vont au collège/ lycĂ©e).
  • Un dictionnaire de français par cycle d'Ă©tudes (primaire/ collège/ lycĂ©e) ; dictionnaire de langue Ă  partir de la 6ème. Un livre type MĂ©ga (mini encyclopĂ©die) par niveau de classe.
  • MatĂ©riel d'hygiène: brosses Ă  dents et tubes de dentifrice, savon de Marseille, shampooing, surtout emballĂ©s hermĂ©tiquement; serviettes de toilette.
  • Quelques vĂŞtements lĂ©gers, pull ou gilet, sandales solides, sous vĂŞtements, casquette.
  • Une couverture polaire (peu encombrante).
  • Alimentaire : (un paquet de bonbons, des sardines en boite, bouillon kub).
  • Jeux : Un jouet (non Ă©lectronique), barrettes, ballon, , de la mercerie (pour les grandes filles). Pas de liquides
  • Conseil : mettre un sac plastique poubelle Ă  l’intĂ©rieur du carton – les objets y seront rangĂ©s Ă  l’intĂ©rieur – sac Ă  fermer avant de clĂ´turer le colis
Les parrains devront coller sur le colis leur nom de parrain, le nom et l'adresse précise du filleul.